Créer un site internet

Quatre conseils pour garder le moral lorsque vous retravaillez votre manuscrit !

Serre livres design rouge z

Retravailler son manuscrit est parfois l’étape la plus difficile du processus d’écriture ! Il faut beaucoup de volonté et d’exigence pour corriger un texte qui représente des mois voire des années d’efforts. Voici quatre conseils pour garder le moral durant cette phase de révision intense.

1- Soyez amoureux de votre récit


En effet, vous devez accorder beaucoup d’importance à votre roman pour être capable de le retravailler avec succès. Par exemple, le lien émotionnel compte énormément. Sans cette proximité, vous risquez d’abandonner la relecture avant d’avoir fait tout votre possible pour donner le meilleur de votre texte. La majorité des écrivains passe beaucoup de temps sur la révision, car aucun texte n’est naturellement parfait et brillamment ficelé. Si vous aimez votre récit, vous aurez à coeur de l’améliorer.

2- Ne restez pas bloqué sur les premières pages


Le début d’un roman est d’une importance capitale : c’est ici que les lecteurs, et d’abord l’éditeur, vous jugeront. Il doit donc être captivant, inédit et tout simplement génial. Cependant, ne tombez pas dans le piège de l’obsession. Même si les enjeux sont grands à la lecture des premières pages, travaillez l’ensemble de votre texte au lieu de vous concentrer uniquement sur le commencement. Vous devez être exigeant envers votre manuscrit, mais ne le jugez pas au point de ne jamais le terminer.

3- Prenez du temps avant de retravailler votre texte


Rappelez-vous, vous aimez votre texte. Or nous sommes généralement incapables de lister les défauts d’un nouvel amour dès le lendemain de la rencontre, n’est-ce pas ? Accordez-vous un petit peu de temps après la fin de votre premier jet, vous verrez les éléments à corriger plus clairement. De plus, certaines corrections sont plus faciles à faire l’esprit reposé. Vous aurez gagné en objectivité !

4- N’oubliez pas les éléments que vous retirez du texte final


Retravailler un manuscrit est un processus brutal, parfois douloureux. Vous anéantissez parfois de longs efforts pour améliorer votre texte ! Gardez les éléments que vous retirez de votre roman dans un coin de vos tiroirs. Ils peuvent servir une autre fois. Cela vous évite de tirer un trait définitif sur une partie de votre travail.

 



Source : Writer’s Digest

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !